Greeters et Offices de tourisme, le duo complémentaire

Contexte

Printemps 2022, le réseau « France Greeters » se retrouvera à Bordeaux. Depuis plusieurs années, certains Organismes du Tourisme ont réellement intégré l’animation et la coordination de ces communautés d’habitants dans leur stratégie. Nous vous proposons d’en savoir plus et pour cela de partir à la rencontre des collègues du réseau de la Nouvelle-Aquitaine qui proposent et facilitent la mise en relation avec les Greeters de leur territoire.

Merci aux structures du réseau néo-aquitain pour leurs retours précieux du terrain : Lascaux-Dordogne Vallée VézèreDestination LimogesDestination Ile de RéGrand ChâtelleraultMont de MarsanPays d’Orthe et ArrigansTerres de Chalosse, Landes Atlantique Sud, Landes ChalossePays MorcenaisPays TarusateCDT Landes.

 

Le réseau Greeters en quelques mots


La fédération « France Greeters » à été créée en 2013 et regroupe 60 réseaux institutionnels ou associatifs. Elle compte environ 1500 Greeters dont 72% qui habitent sur le même territoire depuis plus de 20 ans. La marque « Greeters » est une marque déposée, il faut devenir membre de la fédération pour pouvoir utiliser cette appellation. 

“Venez en visiteur, partez en amis”.

La fédération « France Greeters » mutualise des moyens et des outils de mise en relation visiteur-habitant. De plus, chaque réseau reçoit tous les mois les données statistiques de ses balades. Chaque réseau Greeters doit avoir son site internet, de ce fait un Office de tourisme peut être aidé pour créer un site personnalisé pour les Greeters de son territoire.

Les Greeters sont des bénévoles disponibles et volontaires pour organiser des balades gratuites avec un maximum de 6 personnes. Il s’agit avant tout d’une rencontre avec l’habitant et l’accueil par l’habitant est le fondement des Greeters, la balade est le principal support utilisé mais ce temps d’accueil peut se traduire sous la forme d’une rencontre autour d’un verre,… Développer les relations humaines (l’accueillance) s’inscrit au centre de cette démarche.

Le climat entre Guides et Greeters : depuis bientôt 1 an et demi, la fédération « France Greeters » a initié un dialogue avec les principales organisations représentatives des Guides au niveau national pour arriver à une charte de bonne entente. Les discussions sont toujours en cours.

« Ailleurs chez nous – Le Podcast des Greeters » : un tout premier épisode va voir le jour très prochainement (teaser).

Présentation de la démarche « Greeters » par Hervé Demarigny, Trésorier « France Greeters ». Support téléchargeable ici. Présentation faite à l’occasion d’un groupe de travail, animé par la MONA, réuni au printemps 2021.

Les avantages de la collaboration avec les Offices de Tourisme

Quoi de mieux que de s’appuyer directement sur les propos de nos collègues du réseau pour en percevoir les principaux avantages.

“Les habitants sont sollicités naturellement et sont les meilleurs prescripteurs de leur propre territoire. Cette démarche est intéressante à plus d’un titre. Elle a tous les bénéfices d’une action de promotion touristique sans être coûteuse. L’expérience avec un Greeter donne lieu à une véritable rencontre autour d’un moment d’échange et de partage. Lorsque que l’on veut visiter un territoire, on se réfère à un guide et lorsque l’on veut faire une rencontre c’est vers un Greeter qu’on se tourne, ainsi les deux pratiques sont complémentaires.” Françoise, Office de Tourisme de Lascaux-Dordogne Vallée Vézère.

“Cette pratique est intéressante pour les habitants et les visiteurs du territoire car les balades se font généralement hors des sentiers battus. La plupart du temps les visiteurs gardent contact avec les Greeters ce qui permet de créer de véritables liens, ce qui leur donne envie de revenir. Pour un Greeter c’est une manière de montrer qu’il est fier de son territoire !” Sacha, Comité Départemental du Tourisme des Landes.

“C’est une offre complémentaire pour les visiteurs. Ils ont le choix de se tourner vers un guide ou vers un Greeter pour découvrir le territoire de deux manières différentes. Avec la pandémie, les balades Greeters ont très bien marché car le format « petit groupe » en extérieur était totalement approprié. Ce côté intimiste en petit comité avec l’habitant plaît beaucoup.” Carine, Office de Tourisme de Mont de Marsan.

“Beaucoup d’entre eux deviennent amis et restent en contact dans la région ce qui leur permet de revenir. Chaque Greeter est unique et a une manière authentique d’accueillir. Ils répondent à des critères touristiques mais restent libres pour s’exprimer. C’est l’occasion pour l’Office de tourisme de lâcher prise et de faire confiance aux habitants de son territoire.” Chloé, Office de tourisme Destination Limoges.

“C’est une nouvelle offre pour les visiteurs avec beaucoup de thématiques abordées. Les balades sont sans limites et tous les sujets sont les bienvenus. Certains Greeters abordent des thématiques que nous Offices de tourisme nous n’aborderons jamais. Chaque Greeter apporte une touche personnelle en lien avec ses préférences et ses passions sur le territoire.” Elodie, Office de Tourisme du Pays d’Orthe et Arrigans.

Le rôle des Offices de Tourisme dans l’animation d’un communauté Greeters

Trois rôles majeurs ont été identifiés dans l’animation d’une communauté de Greeters. 

Celui d’identifier les thématiques de balades proposées : pour se faire, il est nécessaire de discuter avec les Greeters pour trouver des thématiques de balades spécifiques afin qu’elles soient bien distinctes de celles proposées par les guides conférenciers et de celles proposées par les autres Greeters du territoire.

Celui d’entretenir le lien : il est très important de rester en lien direct avec les Greeters pour répondre à leurs questions et les aider à intégrer au mieux le réseau. De plus, rechercher de nouveaux Greeters et partir à leur rencontre est indispensable pour faire perdurer cette pratique.

Celui d’assurer la recommandation voire la coordination des balades : il s’agit dans un premier temps de bien orienter les visiteurs en fonction de son besoin, de son souhait de découverte. Souhaite-t-il partir se balader avec un Greeter ou suivre une visite avec un guide conférencier ? L’Office de Tourisme joue là son rôle premier de conseiller en séjour, d’expert de destination. En jouant ce rôle d’interface et de recommandation en partant du besoin du visiteur, l’expérience vécue de visite n’en sera que plus positive. Certains Offices de Tourisme font le choix d’aller jusqu’à coordonner cette mise en relation entre visiteur et Greeter (avec une gestion du calendrier des balades notamment via l’interface Djeff). Non seulement pour simplifier la démarche côté visiteurs mais aussi pour assurer un certain équilibre en nombre de balades dispensé par Greeter.

 

Les difficultés rencontrées 

Tout d’abord, au sein d’une équipe, il faut beaucoup de temps pour animer le réseau Greeters. Il est primordial d’avoir des moments d’échanges autour de cette collaboration. Il est parfois « compliqué d’assurer une continuité dans la formation des bénévoles sur le long terme au bout de plusieurs années de balades ». De plus, recruter de nouveaux Greeters reste difficile car c’est une pratique qui se base sur le volontariat, il faut que les habitants puissent être disponibles pour les balades. “C’est un réseau qui reste très fragile car une visite qui a du succès demande aussi beaucoup d’investissement au Greeter concerné. Certains ne veulent plus être Greeter car ils ont du mal à gérer les demandes. Il y a également la vieillesse et les soucis de santé, car une grande partie des Greeters sont des retraités.”

La planification des balades est parfois compliquée pour les équipes “parce que certains Greeters ne savent pas se servir de l’interface. C’est à nous de veiller à ce que les balades soient équilibrées et surtout qu’elles répondent aux besoins des touristes.” Concernant l’organisation “il faut que l’ensemble des personnes de l’accueil connaissent bien le sujet pour proposer des balades avec les Greeters, ce qui n’est pas toujours évident.” 

Certaines personnes ont toujours des interrogations sur le nom “Greeters” qui n’est pas assez parlant pour eux. “Cela peut être un frein pour recruter de nouveaux Greeters, c’est pour cela qu’il est très important d’expliquer concrètement ce qu’est une balade avec un Greeter. Encore plus pour ne pas créer de tension avec les guides conférenciers car c’est leur métier de faire des visites touristiques.”

 

Les bons conseils du réseau 

  • Comment faire pour apaiser le climat entre “offre Greeters” et « offre Guides conférenciers » ?

Il semble nécessaire de faire un travail de sensibilisation auprès des guides pour leur montrer/leur prouver qu’une balade avec un Greeter n’a absolument rien à voir avec leur métier. “Faire des éductours leur donne une image concrète de ce que fait un Greeter et leur prouve que ce n’est pas la même chose. Nous devons aussi être là pour faciliter les rencontres de ces deux univers pour qu’ils puissent échanger sur leurs pratiques.” Il est possible de mettre en place plusieurs outils qui encadrent cette pratique, par exemple l’Office de tourisme Destination Limoges a mis en place une charte dédiée à cette collaboration. Elle atteste que l’Office de tourisme est garant du bon fonctionnement et que les deux parties sont complémentaires. Il a un rôle de filtre et de modérateur en fonction des demandes. L’Office de tourisme analyse le besoin/souhait du visiteur pour lui apporter l’offre adéquate.

  • Comment faire pour chouchouter ses Greeters afin de les fidéliser ?

Pour entretenir le lien avec les Greeters, il faut être disponible pour eux et répondre à leurs besoins. “Faire des rencontres annuelles entre Greeters est important, cela permet de discuter avec eux pour avoir leurs retours. Il faut aussi penser à les remercier et à les chouchouter en leur offrant des petits cadeaux.” Par exemple, l’Office Terres de Chalosse a budgété une somme pour leur offrir quelque chose. En 2019, c’était un chèque cadeau dans un restaurant du territoire d’une valeur de 60 euros. Organiser des sorties dédiés aux Greeters est un bon moyen de leur faire découvrir leur territoire avec une autre approche.

Pour qu’ils se sentent intégrés au développement touristique local, il est possible de “leur envoyer les informations touristiques, de les inclure aux animations et de les ajouter aux newsletters mensuelles car ce sont eux les ambassadeurs de nos territoires. On est aussi en capacité de les accueillir aux réunions avec nos partenaires car ce sont des partenaires comme les autres.” 

  • Comment faire pour recruter de nouveaux Greeters ?

Pour recruter de nouveaux Greeters, “il faut définir le réseau par lequel on doit passer en fonction des thématiques que l’on veut aborder pendant les balades. Par exemple, on peut se rendre au CROUS ou à la FAC pour rencontrer des étudiants, passer par les réseaux associatifs culturels et sportifs de nos territoires. Le bouche à oreille est très bien pour recruter de nouvelles personnes intéressées.” De plus, les mairies sont des bons relais car elles connaissent bien les nouveaux habitants et peuvent en parler dès leur arrivée. L’équipe de l’Office de tourisme peut partir à la rencontre des secrétaires de mairie pour leur présenter le réseau Greeters, cela permet aussi de “mettre l’élu en valeur car il montre qu’il connaît sa commune, son patrimoine et ses habitants.” Il est aussi possible de communiquer avec les conseils départementaux qui peuvent organiser des prestations autour des Greeters et ainsi communiquer sur cette recherche de nouvelles recrues.

  • Comment faire pour communiquer et mettre en avant son « offre Greeters » ?

L’Office de tourisme peut valoriser ses Greeters en les mettant en avant via différents supports promotionnels. Photos, vidéos, podcasts, portraits sont des bons moyens de valoriser ces Greeters, amoureux de leur territoire, de leur « chez eux » !

L’Office de Tourisme du Pays d’Orthe Arrigans a réalisé une vidéo pour présenter leur communauté de Greeters. Mais, ils en ont fait aussi une série de Podcasts intitulée « Rendez-vous en Terre Authentique ». découvrez les coulisses et les réalisations en cliquant ici.

Les magazines, les newsletters, les affiches, les posters, les flyers et les rubriques dédiées sur les sites internet sont des manières efficaces de partager au plus grand nombre l’expérience Greeters. Communiquer lors d’événements communaux, par exemple lors des pots d’accueil des nouveaux arrivants organisés par les mairies, bulletins municipaux, sont autant de leviers à actionner pour pouvoir toucher directement les habitants. Enfin, « Ailleurs chez nous, le podcast des Greeters » va voir le jour très prochainement (teaser), un moyen sans doute de valoriser aussi vos habitants Greeters.

 

Les Offices de Tourisme en Nouvelle-Aquitaine qui animent une communauté

Au Comité Départemental du Tourisme des Landes, Sacha Heit anime le réseau et apporte son expertise aux Offices de tourisme qui veulent se lancer dans cette collaboration. Elle partage des informations au sujet du réseau mondial Greeters et a développé “Greeters 40 Ambassadeurs des Landes” pour que les habitants se retrouvent dans cette appellation qui sonne plus français. Sacha qui coordonne toutes ces actions souhaite “faire en sorte que les Greeters ne se sentent pas isolés sur le territoire des Landes”. Article 2021 Sud Ouest.

TAGS
VOTRE INTERLOCUTEUR
Fabien Raimbaud
Chargé de projets
Email : fabien.raimbaud@monatourisme.fr

Téléphone mobile : 0630353528