Gérer les éditions touristiques de façon responsable

Faut-il absolument changer la politique d’édition d’un office de tourisme pour entrer dans une logique de développement durable? C’est la question que se sont posés les directeurs d’offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine réunis à Sarlat à l’occasion du #NADOT19

Le papier, toujours utile au voyage et au séjour

Les offices de tourisme se dirigeront plus vers une gestion qualitative des éditions que vers une supression totale du papier.

Il y a plusieurs raisons à cela : la première est que le document papier est consécutif du séjour, et que le smartphone est un media supplémentaire, mais qui ne le supplante pas. Dans le même groupe de voyageurs, une personne utilisera un plan papier alors qu’un autre aura les yeux sur l’écran de son smartphone.

Ensuite, il est aujourd’hui possible de travailler avec des imprimeurs responsables, qui se soucient de la ressource au niveau des forêts, qui utilisent des encres plus saines.

Malgré tout, l’atelier sur la gestion des éditions a permis de formaliser un certain nombre de consignes et d’engagements.

Des pistes d’amélioration :

  • ajuster les impressions à la consommation réelle. Il s’agît de mieux observer la consommation des éditions afin d’éviter de trop grandes quantités de documents inutilisés en fin de saison.
  • participer au recyclage des éditions non utilisées. Plutôt que d’apporter l’ensemble du stock non utilisé à la déchetterie, plusieurs offices de tourisme recyclent les brochures. Grâce à cet apport, ils financent des projets associatifs.
  • calibrer les documents en fonction de la demande. Un long échange a porté sur la nécessité de lister les hébergements dans le document touristique principal (guide de destination). Cette pratique alourdit les documents distribués au visiteur en séjour sans plus-value sur sa consommation. La vallée de la Vézère, par exemple, s’est mis à l’impression à la demande, plus responsable
  • distinguer les éditions selon leur durabilité. Un flyer présentant une animation ou une visite aura moins de durée de vie qu’un magazine de destination qui va passer toute la saison dans un hébergement. Aussi, pourquoi ne pas privilégier la prise de photo avec un smartphone pour les documents à durée de vie courte ?
  • sensibiliser les visiteurs à l’utilisation raisonnée du papier, avec des informations sur le recyclage, l’origine du papier, etc.
  • modifier le marketing de service auprès des prestataires touristiques : les sensibiliser à des documents mieux faits, pour éviter les « listes d’adresses »

> Mieux gérer ses imprimés publicitaires

Ecofolio, l’organisme en charge de la sensibilisation à la gestion responsable du papier, a édité cette fiche pratique sur la gestion des imprimés publicitaires.

Voir le document

a

Utiliser les écrans comme complément à l’information papier

Luc Stelly, directeur de l’Office de Tourisme du Sancy (Puy de Dôme) avait préparé un témoignage vidéo de l’opération « Sancy TV ». Mise en place depuis plusieurs années, cette opération permet d’équiper hébergements, activités de loisir, sites et commerces d’écrans d’information. La gestion de la chaîne est centralisée au niveau de l’office de tourisme, mais elle permet aussi le décrochage local.

Cette initiative est très complémentaire des éditions.

a

Aller vers le zéro papier

Nous avions déjà présenté l’initiative de La Pignotte. L’office de tourisme Médoc Plein Sud a installé en 2018 un office de tourisme mobile. Il se trouve sur la plage du Porge, une des plus fréquentées par les bordelais. La communauté de communes souhaite sensibiliser les visiteurs au tourisme durable. Elle les incite notamment à rapporter leurs déchets à leur domicile.

La Pignotte va dans le même sens : il n’y a pas de documents à l’intérieur de l’OT mobile; les visiteurs sont invités à photographier les informations qui leur sont nécessaires.
Audrey Maréchal, directrice de l’Office de Tourisme a fait le bilan de la première saison : une forte compréhension des visiteurs, avec une adhésion à l’esprit de l’opération.

 

En savoir plus…

938. La Pignotte de Médoc Plein Sud : le 1er Office de Tourisme mobile et zéro papier

TAGS
VOTRE INTERLOCUTEUR
Jean-Luc Boulin
Directeur de la MONA, rédacteur en chef du blog etourisme.info, et professeur associé à Bordeaux-Montaigne en Master Tourisme AGEST.
Légèrement etourisme addict, et relativement connecté.