La Pignotte de Médoc Plein Sud : le 1er Office de Tourisme mobile et zéro papier

Aujourd’hui, nous partons en Gironde, plus particulièrement près du Porge, sur le communauté de communes Médullienne en Gironde, pour faire le bilan avec l’équipe de l’Office de tourisme de Médoc Plein Sud sur son opération phare de l’été 2018 : l’Office de tourisme Zéro Papier et Mobile

Bonjour Audrey (Audrey Marchal, directrice), avec l’équipe vous avez lancé certainement le 1er Office de tourisme zéro papier et mobile de France ! Chapeau ! Mais avant d’en parler, dis-nous en plus sur ce territoire entre Lacanau, le Bassin d’Arcachon et la Métropole de Bordeaux ?

L’Office de Tourisme Médoc plein Sud a été créé le 1 janvier 2018 par la Communauté de Commune Médullienne en Gironde. Cette communauté regroupe 10 communes. Deux points d’accueils touristiques ont été ouverts d’avril à octobre, situés au sud du Médoc entre littoral et estuaire. Le premier, situé sur la commune de Listrac-Médoc, est dédié à la valorisation de la filière oenotouristique et le second est un véhicule touristique itinérant baptisé « La Pignotte » qui signifie « petit pin » en Gascon.  Il a une particularité exceptionnelle :  c’est le 1er Office de Tourisme zéro papier de France.

Emplacement de la Pignotte au Gressier

Les offices de tourisme mobiles, nous en parlons depuis déjà de nombreuses années. Ce n’est pas adapté partout mais pour vous, avec la forte saisonnalité et les gros flux sur la plage, ça a fait mouche. Quant au « zéro papier », pourquoi avez-vous misé dessus ?  

Notre « Pignotte » est implantée sur le site du Gressier au Porge-Océan. C’est un site naturel, protégé et totalement préservé de toute urbanisation. La Communauté de Communes Médullienne et la commune du Porge se sont engagées dans la démarche de l’Agenda 21 afin de préserver au maximum ce site exceptionnel où pins maritimes, dunes et plages de sable fin se côtoient. Les collectivités ont supprimé les poubelles sur la plage, une première en France et cela a très bien fonctionné !

Par ailleurs, nous, les Offices de Tourisme dans leur globalité, sommes souvent pointés du doigt pour le gaspillage et la consommation de papier et de brochures. Nous avions conscience que ce mode de distribution ne serait pas bon pour le site du Gressier.
Nous avons donc réfléchi au meilleur moyen d’intégrer notre Office dans la logique communale et écologique et sommes arrivés à cette idée folle du « zéro papier » !

La plage du Gressier – Le Porge

Le zéro papier, certains y pensent, d’autres disent que c’est impossible parce que les usagers aiment le papier et que ça a toujours été comme ça. Comment vous êtes-vous lancés et comment les usagers accèdent à l’information ? Le pari est-il impossible ?

Un echange whatsapp avec un voyageur - Medoc Plein Sud

Un échange whasapp avec un voyageur

Maintenant que notre volonté était faite de dispenser un accueil sans pollution, il fallait trouver les solutions techniques. La priorité pour nous était de conserver un accueil humain, professionnel et de grande qualité. Nos conseillers en séjour sont la base de notre accueil et disposent d’une connaissance aigue de notre territoire touristique.

Dans un premier temps, nous avons sélectionné les brochures qui sont les plus demandées pour les mettre à disposition en consultation dans un espace dédié sur place. Ensuite, toutes ces brochures ont été scannées pour les avoir en format numérique. Les cartographies ont été disposées au mur de façon à pouvoir les prendre en photo avec son smartphone et en conserver un exemplaire numérique sans avoir à prendre la version papier ou avoir une connexion internet.

En revanche, cette connexion internet était indispensable à notre mode de diffusion. Le site du Gressier n’étant pas bien couvert, nous avons investi dans une parabole pour proposer un point WIFI haut débit à nos touristes.
Les informations demandées sont ensuite envoyées par les réseaux tels que les mails (version numérique des brochures), SMS (informations textuels pratiques type coordonnées), MMS (photo de la carte ou d’une brochure) ou encore Whats’App (application de messagerie très utilisée par les étrangers) …

« La Pignotte » : le 1er Office de Tourisme « zéro papier » de France ! Audrey Marchal – Directrice Office de tourisme Médoc Plein Sud (Gironde)

Le conseiller en séjour est l’expert de sa destination. L’office, c’est l’endroit où trouver le bon conseil et la bonne information. C’est également un lieu de rencontre, d’échange et de partage !

L’intérieur de La Pignotte et les cartes à photographier

Après cette première expérimentation, quel bilan en fais-tu ?

Le verdict est positif et une conclusion s’impose : oui c’est possible de révolutionner nos modes d’accueil dans les Offices. Les voyageurs, notamment les étrangers, ont été curieux et sensibles à ce nouveau mode d’accueil. Même ceux qui sont habitués à repartir de l’office avec des tas de papiers ont pris conscience de l’intérêt de notre démarche écologique. « La Pignotte » a accueilli plus de 3000 personnes sur le site du Gressier en seulement deux mois et demi.
Le coût de l’investissement total du camion revient à 55 000€. C’est le prix d’un bel outil de travail et d’une petite révolution ! L’investissement en vaut la chandelle et nous ne comptons pas nous arrêter là. Nous travaillons déjà sur la future saison et prévoyons des nouveautés. On en reparlera et vous pouvez nous suivre sur  #medocpleinsud !

La Pignotte de Médoc Plein Sud

Bonjour Sabine, toi, tu l’as vécu de l’intérieur, pourrais-tu partager ton expérience de conseil dans « La Pignotte » ? Cela a dû demander une adaptation pour ce challenge, non ?  

Je suis conseillère en séjour depuis plus de 11 ans j’ai été au cœur de cette expérience, la transition de passer d’un Office de Tourisme traditionnel à un Office « zéro papier ».  Quand on m’a proposé de faire de l’accueil sans brochures, j’ai eu une appréhension quant aux réactions que cela pouvait engendrer. Comme j’aime bien le changement et que c’était une première nationale, je n’ai pas hésité une seconde et j’ai accepté ce défi.

Sans grande surprise, les voyageurs ont été sensibles à notre démarche et bien au contraire, ils nous ont encouragé parce que ce nouveau mode d’accueil était excellent et adapté au site du Gressier ! Lorsque certains n’adhéraient pas, nous avons pris le temps d’expliquer le pourquoi du « zéro papier » et le lien avec le site naturel du Porge et tous ont bien compris le rôle que nous jouons sur notre environnement et toutes les générations se sont senties concernées !

J’étais fière de me retrouver à travailler dans cet Office de Tourisme mobile et « zéro papier » et me dire que j’étais la seule en France. La première conseillère en séjour « zéro papier » et mobile… c’était moi ! Pouvoir me déplacer avec « La Pignotte » et aller là où se trouvent nos voyageurs en fonction de la météo, c’était vraiment une belle expérience. Vivement l’année prochaine !

 

Merci à vous deux pour ce nouveau partage d’expérience qui devrait à présent en inspirer plus d’un. Vous donnez du sens à la mise en place d’un office de tourisme mobile qui s’ancre totalement dans son territoire. L’humain et son rôle de médiateur et de conseil sont présents partout. Vous y mettez une touche de numérique qui s’inscrit dans le durable en s’appuyant tout simplement sur les pratiques et outils qu’ont déjà les voyageurs.
Bravo pour ce projet et rendez-vous l’année prochaine pour la suite !