Tiers-lieux de tourisme ou offices tiers-lieux : penser à l’Europe !

 

Personnalisation de l’offre touristique, plateformes collaboratives, “humatérialisation” (accueils humain et numérique) sur le net… Autant de réponses pour faire face aux attentes nouvelles manifestées par les touristes. Dans la mouvance du collaboratif, certains offices de tourisme multiplient les initiatives innovantes : tiers lieux touristiques, offices de tourisme mobiles… Penser à l’Europe pour le déploiement de projets touristiques relevant de l’économie sociale solidaire peut s’avérer d’une aide avantageuse et pertinente.

 

Tourisme et Economie Sociale Solidaire : quel lien ?

L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) est un mouvement qui a émergé dans les années 1990-2000 en parallèle de l’explosion d’internet.  

“L’économie solidaire peut être définie comme l’ensemble des activités économiques soumis à la volonté d’un agir démocratique où les rapports sociaux de la solidarité priment sur l’intérêt individuel ou le profit matériel” – Bernard Eme et Jean-Louis Laville (2006).

Ce phénomène récent a été formalisé en France par la loi Hamon du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire :

L’économie sociale et solidaire est un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :
1° Un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices ;
2° Une gouvernance démocratique, définie et organisée par les statuts, prévoyant l’information et la participation, dont l’expression n’est pas seulement liée à leur apport en capital ou au montant de leur contribution financière, des associés, des salariés et des parties prenantes aux réalisations de l’entreprise ;
3° Une gestion conforme aux principes suivants :
    a) Les bénéfices sont majoritairement consacrés à l’objectif de maintien ou de développement de l’activité de l’entreprise ;
    b) Les réserves obligatoires constituées, impartageables, ne peuvent pas être distribuées.

> Retrouvez l’intégralité du texte de loi ici <

Le secteur du tourisme surfe sur cette tendance

De multiples plateformes collaboratives en ligne qui proposent déplacement, logement, repas, visite de particuliers à particuliers, voient le jour. Autant au service des habitants que des visiteurs, elles participent en outre au mouvement du tourisme Live Like a local (“Vivre comme un habitant”) qui est né à San Francisco dans les années 2010. OuiShare, organisme international expert du collaboratif, en a recensé de multiples, qu’il a exposé à l’occasion des 10èmes Rencontres Nationales du tourisme en 2014 à Pau. L’avantage de ces plateformes en ligne est qu’elles connectent une offre et une demande à un niveau local, facilitent le séjour du visiteur de par le recours au numérique et qu’elles s’effectuent dans un climat d’échange et de solidarité. Répondant pertinemment aux besoins d’expérience, de connexion et de proximité exprimés par les visiteurs, ces plateformes sont bel et bien rentrées dans les usages des visiteurs.

Certains offices de tourisme ont d’ailleurs cherché à mettre en place des partenariats avec ces plateformes ou à initier des projets relevant de l’économie participative et collaborative.

Le projet d’office de tourisme tiers-lieux de Val de Garonne

Si les offices de tourisme ont un rôle majeur d’accueil des visiteurs sur le territoire, ils sont également  moteurs dans le développement touristique du territoire. Destination rurale, Val de Garonne envisage alors de redynamiser des endroits touristiques en perte de vitesse. Clairac, petit village lot-et-garonnais situé au bord du Lot, fait partie de ces endroits-là. Autrefois renommé pour son abbaye, aujourd’hui fermée à la visite, Clairac dispose néanmoins d’un patrimoine historique et naturel : de ses rues sinueuses à ses maisons à colombage, sans oublier son accès baignade dans le Lot, le potentiel touristique de Clairac est notoire. Fort de ses 3000 habitants environ, cette bourgade connaît de plus, une forte dynamique associative locale. 

D’après la volonté de l’office de tourisme de redonner vie au centre bourg et d’améliorer l’attractivité touristique du territoire, est ainsi né un projet de tiers-lieux. Regroupant des services autant à direction des habitants que des visiteurs (une conciergerie, une auberge coopérative, une boite à livre, un bureau d’information touristique, un espace café et coworking…), ce lieu hybride occuperait les locaux de l’ancien ancien musée ferrovière et deviendrait un véritable lieu de vie au sein de ce village. Imaginé en 2016, ce projet n’a cependant pas été concrétisé. 

Retrouvez le projet de l’office de tourisme de Marmande pour son bureau d’information touristique situé à Clairac (47) :

 

Les tiers lieux occupent une place importante dans le secteur du tourisme

Les séminaires, conférences ou ateliers collectifs foisonnent autour du renouvellement des offices de tourisme par le biais des tiers lieux et de l’économie collaborative. La Coopérative des Tiers Lieux de Nouvelle-Aquitaine s’intéresse également au lien entre tourisme et tiers lieux. Lors du Grand Ramdam 2017,  rendez-vous biannuel des Tiers-Lieux, un atelier était consacré à la problématique suivante En quoi le tourisme peut-il être un levier pour les Tiers-Lieux ?Voici ci-dessous les premières pistes de réflexion sur le lien entre tiers lieux et offices de tourisme comme résumées en image et dans l’article ressource de la MONA.

> En quoi le tourisme peut-il devenir un levier pour les tiers-lieux ?

Lire l'article

 

La Nouvelle-Aquitaine soutient le développement de l’ESS

L’ESS connaît une dynamique forte en Nouvelle-Aquitaine. Dans le panorama des tiers-lieux 2017 en Nouvelle-Aquitaine réalisé par la Chambre Régionale de l’Economie Sociale Solidaire (CRESS), sont recensés 22 113 établissements regroupant 22 0396 salariés dont 68% de femmes représentant 192 338 équivalents temps plein. Les tiers-lieux fleurissent également, avec environ 190 tiers-lieux ouverts pour certains depuis 2011.

La région Nouvelle Aquitaine s’engage activement à soutenir le développement de l’ESS sur le territoire. Depuis 2012, elle a en outre soutenu 69 projets de tiers-lieux à hauteur de 2,7 millions d’euros. En 2016, elle renforce son action dans le secteur avec un plan d’action en trois points formalisé dans son règlement d’intervention :

  • Entreprendre : Soutenir l’accompagnement, la création et la diversification de projets dans le secteur de l’ESS
  • Coopérer : Inciter les entreprises de l’ESS à s’organiser collectivement 
  • Innover : Reconnaître et soutenir l’innovation sociale 

Entre 2017 et 2018, elle affirme son soutien en diffusant un Appel à Manifestation d’Intérêt intitulé « Développer les tiers-lieux 2017-2018 ». Adressé aux associations, entreprises de l’ESS ou collectivités, cet AMI répond à la volonté de parvenir à un maillage de proximité équilibré des tiers-lieux. Le but étant que ces derniers doivent être accessibles à moins de 20 minutes de chez soi, la Nouvelle-Aquitaine souhaite la mise en place d’un réseau de 300 espaces de coworking et de fablabs collaboratifs d’ici 2020.

> AMI Développer les tiers-lieux 2017-2018

La Région soutien la création et le développement de tiers-lieux sur le territoire régional en finançant jusqu’en octobre 2018 les études préalables, l’ingénierie d’un projet, le programme d’aménagement, la communication, le marketing, le lancement et l’animation du lieu.

Consulter l'article

 

Les acteurs régionaux de l’ESS

Les Chambres Régionales de l’ESS (CRESS), l’Agence pour le Développement et l’Innovation en Nouvelle-Aquitaine (ADI) et la Coopérative des Tiers-Lieux font partie des multiples acteurs qui accompagnent les initiatives du secteur de l’ESS.

  • La CRESS Nouvelle-Aquitaine

Les CRESS sont des associations loi 1901 qui visent à structurer et représenter l’ESS, accompagner le développement des entreprises et filières de l’ESS  et à promouvoir et faire connaître l’ESS. Ayant pour vocation de réunir les acteurs et entreprises de l’ESS de la région, elles jouent un rôle de représentation des membres auprès des pouvoirs publics, de soutien et valorisation de leurs initiatives, ainsi que d’animation autour des réflexions collectives du secteur. La CRESS Nouvelle-Aquitaine  favorise les dynamiques et les logiques de coopération dans le champ de l’ESS de la région.

  • L’ADI

L’ADI est une association loi 1901 qui est mise au service des entreprises de la région. Ayant pour mission l’accompagnement à la transformation des entreprises, l’émergence de nouvelles filières, l’amélioration de l’attractivité et l’implantation de nouvelle entreprises ainsi que l’animation des réseau régionaux et projets de développement, l’ADI est chargé par l’État et la Région de développer les entreprises de l’ESS et les initiatives d’innovation sociale. Avec un positionnement expérimental, l’ADI propose aux entreprises de l’intermédiation avec des acteurs de l’ESS, de l’assistance aux réflexions sur les nouveaux modèles économiques de l’ESS, et de la valorisation des bonnes pratiques d’innovation sociale.

  • La Coopérative des Tiers Lieux

La Coopérative des Tiers Llieux est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui a pour vocation de contribuer à l’essor de territoires de projets démocratiques et d’accompagner la mutation du travail tout en offrant aux habitants la possibilité de travailler à proximité de leur domicile. La Coopérative des Tiers Lieux mène ainsi des missions d’accompagnement à la création de tiers lieux, d’appui à la transition organisationnelle du travail, de veille et de mise en réseau des tiers lieux de la région à direction des porteurs de projets, des pouvoirs publics et des utilisateurs.

La région et acteurs régionaux représentent ainsi des interlocuteurs de référence en matière d’ESS : les offices de tourisme souhaitant se transformer en tiers-lieux peuvent en outre bénéficier de subventions dans le cadre de l’AMI Développer les tiers-lieux ! Par ailleurs, si les fonds européens ne cofinancent pas directement les projets de tiers-lieux, ils soutiennent la création et la transformation de structures de l’ESS, selon un objectif d’accroissement de l’emploi, d’inclusion et d’innovation sociale.

L’intervention de l’Europe dans l’ESS en Nouvelle-Aquitaine

Les projets touristiques relevant de l’ESS peuvent également être soutenus par l’Europe par l’intermédiaire du  Fonds Social Européen (FSE) et du Fonds Européen pour le Développement Economique Régional (FEDER). Alors que le FSE vise à promouvoir l’emploi et l’inclusion, le FEDER encourage l’innovation et la cohésion territoriale.

L’ESS dans le programme opérationnel 2014-2020 FEDER FSE Nouvelle-Aquitaine

Le programme opérationnel 2014-2020 FEDER-FSE en Nouvelle-Aquitaine contient de multiples références à l’ESS notamment au sein de son Axe 2. « Améliorer l’accès à l’emploi des Aquitains par la formation tout au long de la vie, qui facilite l’acquisition de compétences en répondant aux besoins des entreprises, et par une action sur tous les leviers de la création d’activités et d’emplois ».

En effet, la 4ème priorité de l’Axe 2 (8.iii) vise à « Accroître le nombre d’emplois salariés et indépendants dans le secteur de l’économie sociale et solidaire » (OS 2.6).  L’emploi salarié dans le secteur de l’ESS en Nouvelle-Aquitaine occupe le 13è rang métropolitain avec 10,8% (pour 10,5% en France), or, avec des besoins de plus en plus importants dans le domaine des services à la personne (telle que la silver économie), l’ESS possède une grande marge de croissance. Néanmoins, ce secteur jeune et fragile gagne à être professionnalisé et structuré. Ainsi, afin d’augmenter le nombre d’emplois salariés et d’entreprises de l’ESS, le programme opérationnel régional soutient:

  • Les réseaux d’accompagnement de l’ESS dans leurs missions de conseil, de promotion et d’animation, de formation, d’observatoire et d’information visant à la création d’emplois pérennes
  • Les projets de création ou de reprise d’entreprises de l’ESS visant à la création d’emplois pérennes (instruments financiers, actions partenariales et de mutualisation de moyens,   projets d’innovation sociale

Les principaux groupes cibles de cet axe sont les demandeurs d’emploi, emplois salariés de l’ESS, établissements employeurs de l’ESS, et les territoires en difficultés ; les bénéficiaires sont les acteurs de l’ESS (associations, coopératives, collectivités, établissements publics, entreprises…)

> Programme opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 de l'Aquitaine

LE PO FEDER-FSE 2014-2020 de l’Aquitaine contient de nombreuses références à l’économie sociale solidaire.

Voir le document

 

Exemples de projets ESS de la région bénéficiant du FSE 

  • Partagez le voyage (2016) est une offre de tourisme social et solidaire au Maroc destinée à favoriser une économie respectueuse de l’Homme et de son environnement
  • BONZAÏ (2015) est un organisme du tourisme tourisme social et solidaire destiné à promouvoir la mobilité apprenante chez les jeunes, la mobilité étant perçu comme une norme d’intégration sociale
  • Alternative Urbaine (2017) propose une forme originale de tourisme local et solidaire qui vise à montrer la richesse culturelle et la vie des quartiers prioritaires de Bordeaux au plus grand nombre  tout en expérimentant des formes novatrices d’inclusion sociale pour des personnes éloignées de l’emploi

> Projets soutenus par l'Europe en Nouvelle-Aquitaine

Retrouvez des exemples de projets de l’ESS co-financés par le PO FSE FEDER 2014-2020 en Nouvelle Aquitaine sur les tableaux (.xcl) à télécharger.

Consulter l'article

 

L’accompagnement des projets de l’ESS : le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA)

« Le DLA est un dispositif dédié aux structures employeuses de l’Économie sociale et solidaire (ESS) pour les accompagner dans leurs démarches de création, consolidation et développement de l’emploi et de l’activité. Ce dispositif a été créé en 2002 par l’État et la Caisse des Dépôts, avec le soutien du Fonds social européen, rapidement rejoints par le Mouvement associatif. Il est soutenu et financé au niveau territorial par de nombreuses collectivités locales [Conseils Régionaux et certains Conseils Départementaux]. » – AVISE, portail du développement de l’ESS

Ce dispositif, coordonné au niveau départemental et régional, aide les associations et toutes les structures coopératives de l’ESS, à consolider, développer et pérenniser leur activité et les emplois liés. Les structures chargées de la mise en œuvre des DLA effectuent quatre missions : accueil et orientation, diagnostic partagé, mise en place d’ingénieries d’accompagnement et suivi. A titre d’exemple, une association limousine a été conseillée par un professionnel en matière de développement touristique de son activité.

> Retrouvez les coordonnées des DLA départementaux et du DLA régional de la Nouvelle-Aquitaine

Voir le document

 

Le soutien à l’émergence de projets de l’ESS 

La région Nouvelle Aquitaine compte de nombreux dispositifs tels que les incubateurs d’innovations sociales ou des outils de financement, venant en soutient au lancement de nouveaux projets dans le secteur de l’ESS.

L’Association Territoires et Innovation Sociale (ATIS) est une association de 8 salariés basée à Pessac qui mène une mission d’accompagnement et de consolidation des structures de l’ESS existantes dans le cadre du DLA régional ainsi qu’une mission d‘Emergence à travers son action d’incubateur d’Innovation Sociale et de Fabrique à Initiatives. Dans sa Fabrique à Initiatives, ATIS capte des idées ou des besoins des territoires apportés par des citoyens, associations ou collectivités. Elle réalise ensuite une étude d’opportunité pour valider s’il existe bien un besoin social, des ressources qui peuvent être mobilisées ou des individus qui peuvent se rassembler en collectif… A titre d’exemple, ATIS a accompagné des personnels de santé à s’organiser en pôle de santé dans un milieu rural, ou bien des producteurs à se rassembler sous forme de coopérative afin de créer une véritable offre bio sur le marché de l’alimentation bordelaise. Tout office de tourisme ayant décelé un besoin sur un territoire peut en faire part à ATIS afin qu’ATIS aide à l’émergence d’une solution en réponse à ce besoin. L’office de tourisme peut participer au portage de projets nouveaux ou bien jouer le rôle d’apporteur d’idées à ATIS dans sa recherche de projet. ATIS aide également à l’émergence de projets via son Incubateur pour l’innovation sociale. Sorte de laboratoire à expérimentation, cet incubateur dédié à l’innovation sociale accompagne les porteurs de projets dans la concrétisation de leurs entreprises. Il intervient dès le stade de l’idée pour accompagner les projets porteurs d’innovation et à fort potentiel à se formaliser et à se consolider. Ainsi, l’incubateur est à la fois un révélateur de projets et un facilitateur et accélérateur de projets, en mixant une démarche pédagogique fondée sur un accompagnement « sur-mesure », individuel et collectif et une démarche partenariale fondée sur des mises en relation et des interactions permanentes avec les parties prenantes.

D’un autre côté, l’Europe soutient les micro projets associatifs d’entreprises de l’ESS à travers son dispositif  Cap’Amorçage, financé à hauteur de 80% par le FSE et 20% par les collectivités publiques. Pour aider le lancement de nouveaux projets de l’ESS surtout dans les territoires ruraux, une subvention totale de 20 000€ est attribuée aux porteurs de projets afin de couvrir les charges de fonctionnement induites. Ce dispositif, géré par Aquitaine Active, financeur solidaire pour l’emploi sur le périmètre de l’Ex Aquitaine, sera dorénavant instruit par la région Nouvelle Aquitaine à partir de 2018.

 

En conclusion

Les offices de tourisme sont considérés comme des acteurs de l’ESS. Ainsi, tout office de tourisme intéressé par un développement de son activité dans le secteur de l’ESS peut : 

  • Se faire accompagner par des organisations dédiées,
  • Bénéficier de subventions pour amorcer un projet nouveau,
  • Émettre un besoin et  des propositions de projets
  • Mobiliser des fonds européens dans le cadre des programmes opérationnels et appels à projet 
  • Mobiliser des fonds régionaux dans le cadre d’appels à manifestation d’intérêt.

 

> Pour aller plus loin...

Retrouvez le travail de décryptage de la nouvelle programmation FEDER FSE au service de l’ESS réalisé par AVISE, portail du développement de l’économie sociale et solidaire.

Consulter l'article

> Plaquette d'information sur les missions de l'Association Territoires et Innovation Sociale

Voir le document