Les taxis, des ambassadeurs du Pays d’Angoulême

Les taxis ambassadeurs du Pays d’Angoulême ! C’est possible !
L’Office de tourisme du Pays d’Angoulême, actuellement accompagné par la MONA sur son SADI, nous a partagé les actions de formation que l’office de tourisme propose depuis plus de 15 ans aux futurs conducteurs de taxis.
Une véritable opportunité pour l’office de tourisme d’en faire des ambassadeurs privilégiés de leur territoire ! Une action qu’il nous fallait absolument relayer auprès du réseau et valoriser à sa juste valeur !

Merci à Christine Olmer et Jean Sieffert pour ce retour d’expérience inspirant !

 

Comment est née cette action ?

Cette action est née d’un partenariat il y a 15 ans entre l’association “Via Patrimoine” et la Chambre des Métiers de l’Artisanat de la Charente. Elle avait pour mission de promouvoir le patrimoine du territoire et d’assurer une formation préparatoire à l’examen de capacité professionnelle de chauffeur de taxis.

Aujourd’hui cette association a été dissoute mais une partie du personnel a été intégrée à l’Office de tourisme dont Christine qui assurait la formation.

L’Office de tourisme a donc souhaité garder cette mission et maintenir ce partenariat privilégié avec la Chambre des Métiers de l’Artisanat de la Charente pour en assurer la continuité et indirectement faire des taxis des ambassadeurs du Pays d’Angoulême

 

En quoi consiste cette formation ?

Exercer le métier de chauffeur de taxi exige l’obtention d’un Certificat de Capacité Professionnelle de conducteur de Taxis (CCPT).
La chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Charente, reconnu comme centre de formation agréé, met en place la formation préalable préparant les candidats aux 7 épreuves du CCPT : réglementation, Gestion, Sécurité routière, Français, Anglais, règlementation locale, conduite, topographie et connaissance touristique de département d’exercice.

C’est pour préparer les candidats à cette dernière épreuve que l’office de tourisme a conçu, à la demande de la CMA, un module spécifiquement adapté. C’est un véritable travail rémunérateur que mène l’office de tourisme chaque année.

La formation se passe en deux temps : 

  • La partie théorique dure 5 jours, à raison de 6 h/jour.

La méthodologie et le contenu permettent aux participants d’acquérir des connaissances sur les sites touristiques du département (les principaux sites touristiques, curiosités locales, paysages, gastronomie, vie culturelle, monuments et lieux historiques…) ; leur situation géographique ainsi que les établissements économiques et sociaux.

 Pour préparer au mieux les candidats, s’ajoute la production de 3 sujets d’examens blancs et la participation au jury pour débriefer.
A l’issue de cette première période, un examen d’admissibilité est organisé.

  • La partie “pratique” dure 14 jours, à raison de 7 h/jour.

Cette seconde partie à un caractère local (topographie locale, connaissance géographique du secteur concerné…) elle est combiné à des heures de conduites avec un auto-école pour préparer les candidats à l’épreuve de conduite mais également pour évaluer le côté relationnel, le tarif à appliquer selon l’itinéraire qui a été demandé…

Cette partie pratique comporte également des visites de sites organisés par l’office de tourisme comme les musées, visites de prestataires, la cité de la BD…

 

Chaque année, se sont entre 12 et 15 candidats qui sont concernés par ce dispositif. Le taux de réussite est important.
Ce qui fait qu’aujourd’hui, on compte + de 400 professionnels formés.

 

Une véritable opération pour un accueil de qualité sur la destination

Arrivé récemment, le nouveau directeur a souhaité valoriser et renforcer l’opération.
Une rencontre avec la chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Charente a été organisée avant le confinement afin de reconduire l’opération pour la 16ème année avec le souhait de l’ouvrir à d’autres métiers et notamment les boulangeries. 

En effet, les taxis et les petits commerces de proximité sont les premiers au contact de la clientèle touristique. Ils doivent être garant d’un accueil uniforme et de qualité sur un territoire. Ce sont des ambassadeurs qui sont également le relai de l’office de tourisme quand on sait que 8 touristes sur 10 ne poussent pas la porte de l’office de tourisme ! 

De cette riche expérience, l’office de tourisme en a profité pour proposer aux hôteliers et campings du territoire de faire la même chose pour leur personnel d’accueil.

Ces formations ont été intégrées au plan local de formation 2021 de l’office de tourisme plutôt que de faire des ateliers numériques par exemple.

L’office de tourisme maintient le lien avec ces professionnels taxis. Une vraie relation humaine s’installe notamment avec ceux réellement ancrés sur le territoire. 

Et lorsque l’office de tourisme a des demandes, des accueils presse comme par exemple lorsque TF1 était venu faire une émission TV et qu’il cherchait un mode original pour faire le tour de ville, le réseau des taxis répond présent.

Par ailleurs, juste avant le confinement et les contraintes que cela engendrent, l’office de tourisme distribuait aux taxis de la documentation touristique et renforçait ainsi leur rôle d’ambassadeurs. Une réflexion est aujourd’hui en cours pour leur donner accès à un outil spécifique.

Une réflexion est en cours pour animer davantage ce réseau de taxis avec un contact privilégié notamment en début de saison pour leur présenter les temps forts ou encore avant le festival de la BD d’Angoulême. Comme des prestataires touristiques à part entière ! 

Un premier pas vers une démarche qualité territoriale !