Analyse web : de Google Analytics à Matomo

article mona google analytics vs matomoAnalyser son site web permet de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue en cherchant à comprendre son audience et la manière dont elle interagit avec notre outil web. Pour cela, il faut un outil de suivi qui collecte les données sur le site web et cela tombe bien, il en existe de nombreux que ce soit en version gratuite ou payante.

Cependant, ces outils d’analyse de site web ont été bousculés notamment avec l’apparition en 2016 du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui encadre la collecte et le traitement des données personnelles sur tout le territoire de l’Union Européenne mais aussi sur toutes les entreprises qui agissent pour des citoyens du territoire de l’Union Européenne.

Une réglementation qui implique donc des adaptations au niveau des outils d’analyse de données qui doivent s’assurer de respecter la vie privée des internautes. Aujourd’hui deux outils sont prédominants sur le marché : Google Analytics et Matomo, effectuons un tour d’horizon de ces solutions et de leurs avantages pour analyser son site web en 2023.

 

L’impact de la RGPD sur l’analyse de données

La RGPD a un impact important sur l’analyse de sites web car elle impose des règles strictes en matière de collecte, de stockage et d’utilisation des données personnelles des utilisateurs. Les principaux impacts pour adapter l’analyse de sites web sont les suivants :

  1. Consentement : Les utilisateurs doivent donner leur consentement explicite pour la collecte de leurs données personnelles. Cela signifie que les propriétaires de sites web doivent mettre en place des mécanismes de consentement pour les cookies et les outils d’analyse. Vous savez, cette petite pop-up qui s’affiche en vous rendant sur un site internet et qui d’ailleurs souffre bien souvent de dark pattern (par ex : le trouver le bouton « refuser » est quasiment introuvable ou indiqué sous un fond vert pour vous encourager à cliquer dessus)
  2. Anonymisation des données : les propriétaires de sites web doivent s’assurer que les données collectées sont rendues anonymes pour protéger la vie privée des utilisateurs. Cela signifie que les adresses IP, par exemple, doivent être masquées pour empêcher l’identification des utilisateurs.
  3. Transparence et sécurité sur le stockage des données : Les propriétaires de sites web doivent être transparents quant aux données qu’ils collectent, à l’utilisation qui en est faite, aux partenaires avec lesquels ils partagent ces données et à la durée de conservation de ces données (2ans en base active et stockage en Europe). Les utilisateurs doivent être informés de ces informations via une politique de confidentialité.

En résumé, la RGPD permet de protéger la vie privée des utilisateurs mais implique des contraintes pour les outils d’analyse de sites web qui sans consentement explicite préalable, ne peuvent pas récolter toutes les données des utilisateurs. Et sans toutes les données, l’analyse peut ainsi se retrouver faussée. Une situation qui a poussé de nombreux acteurs à interroger leur stratégie d’analyse de donnée sur leur site web et ainsi l’outil utilisé pour la réaliser.

 

De Google Analytics 3 à 4 : une évolution dans l’analyse de données

Détenant le monopole du marché en terme d’analyse de données, Google Analytics est un service gratuit de suivi de trafic web proposé par Google. Il permet aux propriétaires de sites web de suivre les visiteurs sur leur site, de comprendre comment ils interagissent avec celui-ci, et d’obtenir des informations démographiques sur leurs utilisateurs.

Les données collectées peuvent ainsi être utilisées pour améliorer l’expérience utilisateur, augmenter la conversion ou encore optimiser les campagnes de marketing en ligne. Autant d’actions qui doivent bien entendu être remise dans un contexte et dans une stratégie plus globale avec des objectifs pré-établis pour prendre les meilleures décisions à un instant T par rapport à la structure.

google analytics 4 article

Evolution vers Google Analytics 4

Cependant, la version actuelle de Google nommée Universal Analytics (ou Google Analytics 3) va bientôt disparaître au profit de Google Analytics 4. Une nouvelle version lancée en octobre 2020 et comporte plusieurs différences clés avec les versions précédentes de Google Analytics :

  • Un suivi plus précis : il utilise l’apprentissage automatique pour fournir des insights plus précis et des alertes automatisées
  • Une intégration de données complémentaire : il intègre des données hors site, telles que les données de recherche, d’application et de publicité, pour une vue plus complète des utilisateurs
  • Une centralisation des données : Il offre une expérience de données plus unifiée avec Google Marketing Platform, permettant aux utilisateurs de voir des données de campagne et d’application dans un seul endroit.

En résumé, Google Analytics 4 est une version plus avancée et plus moderne de Universal Analytics qui permet une analyse plus complète des utilisateurs et une utilisation plus facile de ces données pour améliorer les performances de votre site web. D’ailleurs, il est tout à fait possible, et conseillé, de créer dés maintenant une propriété Google Analytics 4 qui vous permettra d’effectuer la bascule en douceur mais aussi et surtout de conserver vos données en conservant votre propriété Universal Analytics.

Cependant, Google Analytics 4 reste, actuellement, comme Universal Analytics, non conforme au RGPD. Plus précisément, même si de nombreuses mesures ont été prises avec cette nouvelle version (mécanisme de suppression des données, période de stockage réduire, anonymisation des adresses IP…) la Cours de Justice de l’Union Européenne (CJUE) qui avait invalidé le bouclier de protection des données UE-Etats-Unis n’a toujours pas émis d’avis favorable pour cette nouvelle version. Une situation qui pose question aux utilisateurs de site internet et les pousse à réfléchir à d’autres solutions permettant de poursuivre l’analyse de données tout en étant RGPD compliant.

 

Matomo, l’outil recommandé par la CNIL

Parmi les outils d’analyse des données, on trouve notamment des logiciels libres. C’est le cas de Matomo qui, en plus, est une solution recommandée par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) comme étant une alternative libre et open-source à Google Analytics et surtout étant RGPD compliant. En effet, la solution permet tout comme son concurrent de suivre les visites, les pages vues, les temps de visite, etc. Mais intègre nativement, plusieurs éléments prenant en compte la RGPD parmi lesquels :

  • Respect de la vie privée : il anonymise par défaut la donnée et ne la partage avec des tiers, vous donnant un contrôle complet sur les données collectées,
  • Stockage local de la donnée : nativement en Union Européenne et vous offre même une possibilité de l’auto-héberger sur vos serveurs,
  • Sécurité : Matomo est constamment mis à jour pour garantir la sécurité des données de vos utilisateurs,
  • Personnalisation : Matomo offre une grande flexibilité et vous permet de configurer des rapports personnalisés en fonction de vos besoins spécifiques mais aussi d’être modifié et personnalisé pour répondre à des besoins spécifiques.

Autant de caractéristiques qui permettent à l’outil d’étudier les données de toutes les pages de votre site web et ainsi de retrouver un taux de collecte de statistique de quasiment 100%. Si on ajoute à cet avantage le fait que l’interface est ressemble à celle que l’on connait déjà et les options multiples, Matomo apparaît ainsi comme l’outil idéal !

outils matomo avantages

La où la différence se creuse, c’est au niveau de la solution d’hébergement où deux options sont possibles soit un auto-hébergement sur ses serveurs, soit la souscription à une licence où grâce à un compte on va avoir accès aux différentes informations équivalentes de Google Analytics. Une dernière option est possible en installant l’extension directement dans WordPress mais elle est réservée à des sites aux petites fréquentations car avec un usage limité qui stocke directement les données dans le CMS. Une différence avec Google qui est une solution gratuite mais qui dit gratuit, dit que le produit est ailleurs et en effet, Google Analytics utilise la donnée récoltée directement pour faire du retargeting publicitaire. A noter qu’au delà de sa conformité directe avec la RGPD, l’autre avantage considérable de cet outil c’est que son côté open-source lui permet d’être personnalisable et ajustable à un grand nombre de vos besoins grâce à ses passerelles vers d’autres outils plus poussés d’analyse comme des cartes de chaleurs…

 

Alors Matomo ou Google Analytics ?

Comme nous venons de le voir, ces deux outils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. L’idée de cet article n’est pas de vous engager vers un outils plutôt qu’un autre mais de vous accompagner à vous poser les bonnes questions. En effet, le passage à la version de Google Analytics 4 implique une nécessaire prise en main d’une nouvelle interface et de nouveaux paramétrages, quoi de mieux pour en profiter pour étudier vos réels besoins en terme d’analyse de données et vérifier votre conformité avec la RPDG ? Deux reflexions essentielles qui vous permettront de faire votre choix entre la migrations vers Google Analytics 4 ou Matomo. Si vous avez besoin d’aller plus loin sur le sujet ou bien d’être accompagné, la MONA vous propose deux rendez-vous : en février pour une formation en distanciel sur l’analyse web et en juin pour un wébinaire pour basculer ensemble sur GA4.

> Formation : Analyser son site web

La formation « Analyser son site web » est proposée par la MONA en février prochain avec notre expert du sujet Olivier ODORIZZI de Key Performance Group. Elle vous permettra de guide vos choix vers l’outils le plus adapté afin d’optimiser la performance de son site tout en respectant la législation en vigueur ! A noter que la formation est bientôt victime de son succès. MAIS bonne nouvelle ! Vous pouvez envoyer un petit mail à la pro pour vous inscrire sur liste d’attente en vue d’une seconde session !

S'inscrire

> Wébinaire : On bascule en GA4 ensemble ?

La bascule vers Google Analytics 4 est prévue pour juillet 2023 alors pour les derniers retardataires, rendez-vous le 7 juin 2023 à 11h pour un wébinaire d’une heure vous permettant de vous assurer des derniers réglages nécessaires avant la fameuse transition !

S'inscrire

 

Les ressources à ne pas manquer :