Les innovations dans le tourisme de terroir

 

Le tourisme de terroir propose des prestations touristiques basées sur la découverte des éléments identitaires d’un territoire : paysages culturels, savoir-faire, outils et techniques, hommes, produits locaux…  L’image de la campagne a évolué, elle devient un espace privilégié pour les courts séjours. Elle attire de nombreux touristes car elle représente un lieu avec des valeurs et une identité forte, possédant des paysages, des patrimoines et des savoir-faire variés. Quelles sont aujourd’hui les innovations dans ce secteur ?

 

Les innovations dans l’œnotourisme

Visites insolites et authentiques

Aujourd’hui, l’oenotourisme n’est plus réservé qu’aux experts, il s’ouvre au grand public avec de nouvelles pratiques accessibles à tous, notamment pour les familles et devient un facteur important du développement du tourisme rural. Les randonnées pédestres au cœur des vignes sont désormais un classique et l’œnotourisme poursuit dans l’innovation en offrant aux touristes des visites encore plus insolites et authentiques ! En effet, certains vignerons proposent des balades à cheval, en calèche, en roulotte, en gyropode et en Solex. Voici quelques exemples : 

  • Le vignoble Bouvet-Ladubay en Bourgogne offre la possibilité aux touristes de se déplacer en Coccinelle Volkswagen pour découvrir le paysage et le vignoble.
  • Le domaine viticole de la Grave en Entre-Deux-Mers a reçu le prix Best of Wine Tourism pour avoir proposé un parcours en petit train dans les vignes avec des ateliers ludiques pendant les arrêts (dégustation de vin dans le noir, reconnaissance par le toucher des sols viticoles, jeu de recherche des arômes et une chasse au trésor).
  • Le parc à thème “Le Hameau Duboeuf” en Saône-et-Loire accueille 100.000 visiteurs chaque année et propose des activités et jeux pour toute la famille autour du vin et de la vigne (théâtre d’automates, golf, projections ou encore un simulateur pour découvrir les vignes).

L’arrivée du numérique 

La Vallée de Napa en Californie a conçu différentes applications mobiles et sites internet. Les applications « Napa Valley Mobile Concierge » ou « Napa Valley and Sonoma Wine Country » recensent des cartes interactives, des bonnes adresses et autres conseils, et jouent ainsi un rôle de guide virtuel. Cela permet d’accompagner les 4,7 millions de visiteurs annuels sur sa route des vins et de leur offrir plus d’autonomie. Indispensable quand on sait que la Napa Valley est la deuxième attraction touristique des Etats-Unis, derrière Disneyland ! En comparaison, le vignoble de Bordeaux, pourtant sept fois plus grand accueille 4,3 millions de curieux par an.

La vinothérapie

La vigne possède de nombreuses vertus, utilisables notamment pour des massages et des bains. Deux centres pratiquant la vinothérapie se sont développés en France : Les Sources de Caudalie en Gironde et le Spa Bourgogne et Vigne. Les deux centres proposent ainsi des bains, des massages, des espaces détentes avec l’utilisation de la feuille de vigne et du raisin. Ces centres sont des espaces très prisés qui possèdent hôtels 4 ou 5 étoiles et restaurants gastronomiques. Il ne s’agit encore que d’un tourisme de niche dans un cadre luxueux mais c’est une belle innovation pour les amateurs de vin qui souhaitent se plonger tout entier dans les bienfaits de la vigne.

 

Les innovations dans l’agritourisme

L’agritourisme est un facteur clé du développement touristique dans les espaces ruraux. Il permet pour les touristes non seulement de découvrir davantage un milieu rural mais également d’être au plus près des acteurs qui le font vivre. Ainsi, des agriculteurs ouvrent les portes de leur exploitation au public afin de faire valoir leur métier, leur système de fabrication et leurs produits. L’agritourisme représente également pour ces personnes un complément de revenu et leur permet de créer du contact avec les touristes.

Bienvenue à la ferme

Ces dernières années, de nombreux agriculteurs se sont regroupés derrière la marque Bienvenue à la ferme, portée par les chambres d’agricultures. Aujourd’hui, 8000 agriculteurs adhèrent à la marque.Quatre thématiques sont proposées: la gastronomie, l’hébergement, les loisirs et les services. Le visiteur peut être logé chez un producteur, dans une chambre d’hôte, un gîte ou encore un logement insolite. Il peut déguster des produits du terroir lors d’un repas confectionné par l’agriculteur. Enfin, il est possible de visiter des fermes pédagogiques, de participer à des activités agricoles comme la traite d’une vache, la découverte des techniques de fabrication d’un produit, etc.

Terres de Bretagne

Pour plus de visibilité sur leur offre, les agriculteurs innovent, comme cela a été le cas avec la sortie du site internet Terres de Bretagne. Ce site de vente de séjour a été créé sous l’impulsion de dynamiques agriculteurs bretons, adhérents du réseau Bienvenue à la ferme. Les séjours sont packagés, en associant la qualité d’un hébergement avec une activité liée à la ferme ou à la nature : dégustation de produits fermiers en table d’hôtes, randonnée pédestre ou à vélo électrique le long du canal de Nantes à Brest, atelier pédagogique en lien avec l’âne… Environ 42 séjours sont actuellement proposés sur le site, qui a d’ailleurs été récompensé aux Trophées de l’Innovation 2017.

Les Hofcafés allemands

En Allemagne, il existe aussi des cafés de ferme ou “Hofcafés”, c’est à dire des fermes qui ouvrent leurs portes aux visiteurs et proposent des gâteaux, des tartes et d’autres plats fraîchement préparés avec les produits de la ferme, tels que les œufs et le lait. Ce concept permet donc de mettre en relation directement les producteurs et les consommateurs, et ainsi de promouvoir les produits locaux.

 

Visites d’entreprises artisanales, ventes de produits de terroir

Un nouveau phénomène… 

Façon originale de découvrir les différentes facettes de nos territoires, les visites d’entreprises se multiplient à travers toute la France. 13 millions de visites ont eu lieu en 2014, avec 5000 entreprises ouvertes au public dont 95 % de TPE/PME. Les savoirs-faire artisanaux sont plébiscités, puisque les secteurs les plus visités sont ceux de l’alimentaire, vins et spiritueux (60 %) et viennent ensuite les métiers d’art et d’artisanat (18 %). A travers la visite d’entreprise, les touristes peuvent découvrir les coulisses de productions artisanales telles que la parfumerie, la santonnerie, la confiserie, la céramique, la savonnerie, les domaines viticoles et oléicoles… En plus de découvrir les produits, ils peuvent aussi découvrir le procédé de fabrication.

Il s’agit d’une filière prometteuse car elle s’inscrit pleinement dans les tendances de consommation telles que le tourisme culturel, alternatif et participatif. Le Routard surfe d’ailleurs sur la tendance, puisqu’il a publié en décembre 2017 le guide de la visite d’entreprise en région PACA.

… qu’il faut encore optimiser

Malgré une forte hausse de demande pour cette forme de tourisme, l’offre n’est pas encore tout à fait structurée. Le digital est important pour donner de la visibilité à l’offre, c’est pourquoi le portail national de la visite d’entreprise Entreprise et decouverte.fr a été créé en 2012. Depuis, il rassemble près de 2 000 entreprises qui ouvrent leurs portes au public. Certaines destinations vont encore plus loin avec des portails propres comme dans le Limousin ou dans le Finistère qui communique à travers un guide intitulé “Les secrets de nos boîtes”. Il faut savoir que 90 % des entreprises disposent d’une boutique en fin de parcours et les achats consécutifs à une visite d’entreprise sont 2,5 fois supérieurs à ceux réalisés sans visite. La visite d’entreprise est donc un relais important pour vendre les produits du terroir en direct.

 

Les visites dynamiques 

Le géocaching

Le géocaching a permis de rendre le tourisme rural plus ludique et interactif. Il s’est développé dans les années 2000, mais ne s’est démocratisé que quelques années plus tard avec l’évolution des smartphones reliés à la fonction GPS. Le géocaching propose ainsi la possibilité de parcourir un territoire à la recherche de « caches » via une carte interactive tout en répondant à des énigmes. Cela permet de partir à la découverte d’un territoire, tout en se baladant en pleine nature et en parcourant ainsi les richesses et l’histoire d’un territoire.

Exemples de bonnes pratiques :

  • Le Berry a dissimulé plus de 1000 caches sur son territoire. La majorité se situent en milieu rural et sont plébiscitées par les amateurs de randonnées et de nature.
  • En Nouvelle-Aquitaine, l’application Terra Aventura propose également des parcours de géocaching et permet de diversifier l’offre touristique du territoire. En 2017, on comptait 8 départements partenaires de l’opération avec près de 100 offices de tourisme et collectivités locales et environ 220 parcours à découvrir. Il s’agit-là d’un beau moyen de découvrir les plus beaux secrets d’un territoire aussi vaste que la Nouvelle-Aquitaine.

Pour revoir le webséminaire proposé par la MONA sur le géocaching, cliquez ici.

La box « Un jour, un village »

La commune d’Oudon a mis en place le coffret « Un jour, un village » qui contient différents documents comme une carte, des quizz pour les enfants, des tickets de visites, etc. Cette initiative donne la possibilité de visiter 3 sites majeurs d’un territoire dont une activité insolite afin d’attirer les visiteurs en espace rural. L’objectif de cette box est de valoriser un village et dynamiser l’économie locale tout en découvrant l’histoire, la culture, le patrimoine et l’artisanat.

Cet article a été rédigé par Anaïs El Younsi et Marie Preuilh, étudiantes en Master AGEST à l’Université de Bordeaux Montaigne. Pour retrouver leurs travaux de veille respectifs :

> Veille 'Les innovations dans le tourisme de terroir' - Anaïs El Younsi

Retrouver les sources, les analyses et la webographie du travail d’Anaïs El Younsi

Télécharger le document

> Veille 'Les innovations en termes d'activités dans le tourisme rural' - Marie Preuilh

Retrouver les sources, les analyses et la webographie du travail de Marie Preuilh

Télécharger le document

 

TAGS
VOTRE INTERLOCUTEUR
Mission des Offices de tourisme Nouvelle-Aquitaine
La Mission des Offices de tourisme de la Nouvelle-Aquitaine, MONA, est une association loi 1901, soutenue et partenaire de la Région Nouvelle-Aquitaine. La MONA a deux objectifs principaux :
– Etre l’outil de professionnalisation des acteurs du tourisme et de structuration des territoires touristiques de la Région Nouvelle-Aquitaine
– Etre la tête de réseau des offices de tourisme de la Nouvelle-Aquitaine.