Élu, collectivité, office de tourisme : le trio du développement local

En 2020, les collectivités locales (communes et intercommunalités) sont représentées par de nouvelles personnes, élues pour un mandat 6 ans, soit jusqu’à 2026. A cette occasion, la MONA, tête de réseau des offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine, propose une série de webséminaires. À destination du trio élu.e, technicien.ne de la collectivité (DGS, responsables), directeur.rice d’office de tourisme, ils doivent permettre de mieux se projeter sur les 6 années de mandat. Ils clarifieront, sur un mode interview, le cadre de ce mandat et les ingrédients pour construire une relation et une stratégie durables.

L’Office de tourisme, acteur du cadre de vie de nos territoires : 6 années de mandat en 2 webséminaires

Aux travers deux séquences tournées vers l’échange et le partage d’expériences, les participants et témoins ont à coeur de cerner les bonnes conditions de collaboration pour allier projets politique, projets de territoire et stratégie de moyens. Véritable outil d’intermédiation indispensable pour le développement économique de la filière au niveau local, l’office de tourisme est par ce biais un réel atout pour la collectivité. C’est un acteur essentiel du cadre de vie local et ce rôle s’appuie sur une dualité :

  1. Questionner et travailler perpétuellement l’offre et les services de l’office de tourisme lui-même ;
  2. Accompagner sa collectivité et les opérateurs qui le composent à questionner et travailler sur les offres et les services du territoire.

Quel rôle est donné à l’office de tourisme sur les territoires ? Quelles sont ses missions ? Comment construire une relation de proximité pour ces 6 prochaines années ? Ces webséminaires, animés par le MONA, la Mission des Offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine, sont là pour inspirer et aider chacun des participants dans sa réflexion.

Au programme

  • L’office de tourisme à 360° : réseaucopie, missions, compétences au service des territoires, paradoxes
  • Mieux se connaître pour mieux se comprendre : les profils directeur.rices d’office de tourisme / Elu.es / DGS
  • L’écosystème local : un terreau indispensable pour la mise en réseau
  • En avant pour 6 ans : on ne part pas de rien
  • Témoignages sur la collaboration office de tourisme /collectivité, la transition durable, la relation avec les partenaires locaux, les stratégies d’offices de tourisme, les habitants et les clientèles de proximité, la relation avec les projets de territoire et les porteurs de projets

Nos remerciements à nos invités et témoins : Raphaëlle Miremont, ancienne élue et salariée à Arcachon Expansion (33), Lionel Pacaud, Office de tourisme de l’Île d’Oléron et du Bassin de Marennes (17), Sébastien Mathieu, Office de tourisme du Pays Mellois (79), Rémi Planton, Office de tourisme des Grands Lacs (40), Marion Hossin, Le Comptoir des Loisirs d’Évreux (Normandie)

> Programme webséminaires élus 2020

Témoignages et exemples concrets au menu des webséminaires élus des 23 et 30 septembre 2020.

Télécharger le programme

Consulter le webséminaire Partie 1

Consulter le webséminaire Partie 2

Qui est “élu.e au tourisme” ?

Le tourisme fait partie des compétences obligatoires des intercommunalités depuis la loi NOTRe de 2015. Il fait donc partie des vice-présidences à répartir.

Concernant le tourisme, trois mandats sont renouvelés, parfois attribués à la même personne :

  • Celui de président.e de l’intercommunalité : nommé.e parmi les élu.e.s de la liste, représentant de la collectivité, avec une vision transversale de ses compétences, dont le tourisme.
  • Celui de VP tourisme au sein de l’intercommunalité : nommé.e parmi les élu.e.s de la liste, représente le sujet du tourisme auprès de la collectivité. Il.elle fait partie de la gouvernance de la collectivité.
  • Celui de président.e de l’office de tourisme : nommé.e au sein de l’organe de gouvernance de l’office de tourisme. L’office de tourisme est une personne morale. Sa gouvernance prend la forme, selon le statut juridique, d’un conseil d’administration (association, SEM, SPL), d’un comité de direction (EPIC) ou d’un conseil d’exploitation (SPA ou SPIC). Le.la président.e de l’office de tourisme est élu.e parmi les nouveaux.lles représentant.e.s de cette gouvernance.

Selon le projet de territoire, les autres vices-présidences sont en lien plus ou moins étroit avec la vice-présidence au tourisme.

La compétence “promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme”

Pourquoi la vice-présidence au tourisme ne doit pas être la 5ème roue du carrosse ?

C’est un parti-pris assumé et porté par le réseau des offices de tourisme de Nouvelle-Aquitaine.

La covid nous l’a prouvé cette année, le tourisme peut se jouer à domicile. On parle alors de loisir ? De cadre de vie ? D’attractivité ? Peut-être. Peu importe, non ?

L’important est, pour nous, de considérer le tourisme comme une politique publique. Elle concerne à la fois les touristes, mais aussi les habitants, parmi lesquels les acteurs locaux qui vont vivre le tourisme (hébergeurs, restaurateurs, prestataires d’activité, commerçants, associations,…).

Le tourisme, c’est un moyen de créer des conditions pour développer votre territoire. Il permet aux citoyens de vivre, de travailler et de rester sur votre territoire. Il permet de créer des emplois durables et/ou saisonniers. Il permet de faire connaitre votre territoire et développer son attractivité…

Que votre territoire soit très fortement axé sur le tourisme ou non, les autres pans de la politique publique doivent être pensés en relation avec le tourisme (aménagement du territoire, développement économique, déchets, cadre de vie,…).

Le premier pas pour un.e élu.e au tourisme ?

Avoir conscience de cela. Votre territoire est beau, certes. Votre objectif n’est pas nécessairement qu’il soit le plus beau, mais que vos actions publiques répondent au mieux aux besoins de ses citoyens en respectant son écosystème.

Votre mission est donc d’être à l’écoute des professionnels du tourisme. Parmi les professionnels du tourisme côté privé, on trouve les hébergeurs, les restaurateurs, les prestataires d’activité et bien d’autres. Ce sont eux qui font vivre le tourisme et les loisirs sur le territoire. Ils ont probablement une vision de la manière dont pourrait se développer cette activité, et envie d’y participer. Ces professionnels sont réunis au sein de l’office de tourisme : ils en sont adhérents, partenaires, administrateurs, ils participent à ses formations, ils co-organisent des événements. Ils en sont parties prenantes. C’est par eux que passent les touristes sur votre territoire, assurément plus que par les bureaux d’accueil. L’office de tourisme est donc votre principal outil pour les mobiliser !

Pourquoi un office de tourisme alors et pas directement un service de la collectivité ? Parce que l’office de tourisme, grâce à sa gouvernance mixte public-privé et à sa personnalité morale, permet de créer toutes les conditions d’un travail partenarial avec ces acteurs locaux.

Que sont les offices de tourisme ?

L’office de tourisme en 2020, ce n’est plus un bureau d’accueil. C’est toute une organisation, une équipe d’experts et de conseillers, sur un vaste territoire avec des missions variées.

C’est à travers sa mission de coordination des acteurs touristiques locaux que l’office de tourisme a aujourd’hui une vraie carte à jouer. Réunir les acteurs, mener des actions collectives d’accueil, de promotion, les former, les informer, partager les expériences et bonnes pratiques, accompagner dans la gestion de son activité, la palette est large. Avec son réseau, il donnera envie de (re)venir sur le territoire, il facilitera le parcours du visiteur en vendant directement tout ou partie du séjour, il mettra en commun des données utiles,…

142. Réseau-scopie, les offices de tourisme en Nouvelle-Aquitaine 2019

Quelle équipe pour construire une stratégie durable ?

Quelle relation l’élu au tourisme doit-il avoir avec son office de tourisme ?

Une équipe, sinon rien ! Chacun à sa place et une place à chacun…. Les salariés des offices de tourisme sont des personnes compétentes, formées et accompagnées. En interne à la collectivité, on peut aussi parfois trouver un service tourisme avec des chargés de mission aux compétences spécifiques. L’élu peut faire confiance à son équipe de techniciens. Ils savent quoi faire, ils connaissent le territoire, les prestataires, la saisonnalité…

Ce qu’il leur faut ? Des échanges, un soutien, une vision partagée, des moyens pour bien faire leur travail au quotidien, en particulier avec les prestataires.

À vous d’inventer ensemble votre office de tourisme idéal pour votre territoire.

L’équipe tourisme du territoire, c’est une équipe tout-terrain.

  • le/la directeur.rice de l’office de tourisme
  • les salarié.e.s de l’office de tourisme, selon leurs missions
  • le/la DGS
  • les agents de la collectivité (chargé.e.s de mission tourisme, chargé.e du développement économique,…)
  • les autres élu.e.s de la collectivité
  • les acteurs touristiques locaux (hébergeurs, restaurateurs, prestataires d’activités,…)
  • les autres acteurs locaux (associations locales, habitants, commerçants,…)
  • et bien d’autres acteurs, propres à votre territoire

Des interlocuteurs à ne pas manquer sur votre territoire :

  • le/la chef.fe de projet NOTT, si votre territoire est engagé dans la politique touristique régionale
  • le/la manager du commerce
  • les salarié.e.s du PNR, si votre territoire fait partie d’un Parc
  • les membres des clubs d’entreprises locaux
  • les agents du Pays ou PETR

Et celui qui est au coeur :

  • l’usager, habitant, voyageur, citoyen, consommateur…

Ma check-list de début de mandat

La vraie question à se poser pour l’élu au tourisme : de quel outil office de tourisme le territoire sur lequel je travaille doit se doter ?

Pour répondre à cette question, le meilleur moyen est de travailler de concert avec ceux qui le souhaitent sur le territoire (élu, prestataire, technicien, autres réseaux,… ) et établir ses propres scénarios.

Voici de quoi vous inspirer… http://officedetourismedufutur.fr/inspiration/

Et quelques questions (non exhaustives) à se poser, en début mais aussi en cours de mandat, pour créer et conserver une relation de confiance durable entre élu et office de tourisme.

Je suis élu.e au tourisme en début de mandat

> Ma check-list de début de mandat élu.e au tourisme

Quelques points clés pour bien démarrer son mandat d’élu.e au tourisme

Télécharger la check-list

Je suis directeur.rice d’office de tourisme

> Ma check-list de directeur.rice d'office de tourisme

Quelques points clés et bonnes pratiques

Télécharger la check-list

Retrouvez également des exemples de Guide de l’élu au tourisme avec les collègues bretons ou encore de Bourgogne Franche-Comté

 

Où me former ?

Avec mon équipe tout-terrain !

La collectivité peut proposer des formations, directement ou via le CNFPT par exemple. Les offices de tourisme sont de plus en plus nombreux à proposer des “Programmes Locaux de Professionnalisation”, aux acteurs locaux. Pourquoi pas pour les élu.e.s ?

Et aussi grâce au DIF élu. Les élu.e.s aussi ont droit à la formation ! Les associations de maires ou de DGS se font le relais ou organisent des formations pouvant être financées par ce DIF élu.

> Se former quand on est élu.e

En savoir + sur le DIF élus

Où me tenir informé ?

Mes infos d’éu.e

S’inspirer sur le tourisme

Suivre l’actualité du tourisme

Suivre l’actualité touristique en Nouvelle-Aquitaine

Suivre l’actualité touristique des départements de Nouvelle-Aquitaine

Les principaux chiffres du tourisme en Nouvelle-Aquitaine

  • Départementaux : rendez-vous dans la partie “observatoire” des sites des ADT/CDT
TAGS
VOTRE INTERLOCUTEUR
Mission des Offices de tourisme Nouvelle-Aquitaine
La Mission des Offices de tourisme de la Nouvelle-Aquitaine, MONA, est une association loi 1901, soutenue et partenaire de la Région Nouvelle-Aquitaine. La MONA a deux objectifs principaux :
– Etre l’outil de professionnalisation des acteurs du tourisme et de structuration des territoires touristiques de la Région Nouvelle-Aquitaine
– Etre la tête de réseau des offices de tourisme de la Nouvelle-Aquitaine.