Charlotte EMERY

Poste occupé (poste et structure) :

Chargée de mission structuration et professionnalisation à la MONA

 

Mes expériences passés :

Comme la plupart de mes collègues, je sors du master AGEST (Aménagement et Gestion des Equipements, Sites et Territoires Touristiques) de Bordeaux.

J’ai débarqué à la MOPA fin 2015 dans le cadre du regroupement des trois fédérations régionales, et je travaille la plupart du temps à distance. A la MONA, je m’occupe principalement de l’accompagnement des offices et des territoires dans leur structuration touristique (conseil, sensibilisation, boîte à outils, actions de pro, observation) et d’un portefeuille d’actions de professionnalisation (tout ce qui touche à la structuration, au management d’organisation, au développement territorial et aussi au pilotage financier). Mon expérience dans le tourisme est plutôt institutionnelle, axée sur la structuration et les collectivités : j’ai travaillé à la direction tourisme de l’ex Région Aquitaine et fait un passage dans la Montagne Basque sur un projet de structuration.

En tant qu’expair formateur, voici mon/mes sujet(s) de prédilection :

– Définir son projet de territoire
– Mettre en place son SADI

 

Je peux aussi partager mon expérience au réseau en tant qu’expair témoin sur les thématiques suivantes :

– mettre en place et animer un projet de structuration
– mettre en place et animer la taxe de séjour sur son territoire
– le management d’organisation et les nouveaux modes de travail

Ce que je préfère dans mon métier en une phrase…

C’est que ça bouge tout le temps, partout et avec tout le monde ! On apprend tous les jours, on échange avec le réseau, on construit, on partage, on met en oeuvre.

Quel touriste suis-je?

Celui qui ne participe pas beaucoup directement à l’économie du territoire… Je préfère me balader dans la nature ou marcher en ville le nez en l’air plutôt que d’assister à une visite, et dors dehors plutôt qu’à l’hôtel. J’ai du mal à rester en place et aime bien les endroits improbables. Mais j’aime aussi le côté sympa des chambres d’hôtes, tester les spécialités locales et je recommande volontiers le coin à mes amis si j’y ai été bien accueillie 🙂