Foire aux questions et exemples sur le projet régie

Dès 2013 la MOPA, devenue MONA en janvier 2017, a mené une réflexion avec des offices de tourisme du réseau conscients du poids de fréquentation (qu’elle soit physique ou non) qu’ils peuvent représenter en s’unissant. Les offices de tourisme ont manifesté le souhait de faire des actions communes et un projet de régie interrégionale s’est construit. Le projet propose deux volets :

  • Un volet accompagnement
  • Un volet commercial

Vous avez dit régie ?

Que fait une régie publicitaire ?

Une régie publicitaire vend des espaces publicitaires à des annonceurs. Les espaces publicitaires peuvent revêtir de nombreuses formes. Quelques exemples de supports : print, Internet et les écrans dynamiques.

Comment ça marche ?

Dans le secteur des offices de tourisme, lorsque la régie est en interne, le directeur ou un membre du personnel, dédié à cette tâche, démarche des annonceurs locaux.
Lorsque la régie est en externe, cette dernière cherche des annonceurs pour le compte des offices de tourisme et prend 35 à 45% du prix de vente des publicités.

Tout le monde peut faire sa propre régie ?

Non ! il existe un effet de seuil. L’investissement pour aller chercher des annonceurs ne doit pas dépasser le montant des revenus de la régie. Il ne s’agit pas de travailler à perte.

Exemple avec Île d’Oléron-marennes Tourisme

La régie publicité représente 65% du chiffre d’affaire de la structure.
Les annonceurs bénéficient d’une audience large : 500 000 exemplaires d’éditions, 11 millions de pages vues sur internet.
Un objectif : la structure ne vend pas que de la pub, elle vend des services et à terme une
meilleure promotion du territoire.
Pour une régie pub, les préalables sont : une étude de marché, des produits de qualité, un argumentaire commercial et un investissement régulier.

 

Avant de vous lancer, quelques réponses aux questions que vous vous posez :

Comment convaincre mon conseil d’administration ?

Devant la baisse des fonds publics et la nécessité d’autofinancement des structures, cette piste de monétisation n’est pas négligeable. Elle demande en effet quelques investissements de départ mais peut très rapidement, comme d’autres pistes, s’avérer indispensable dans l’avenir.

Quels investissements sont à prévoir pour la mise en place de ma régie ?

  • Une optimisation des supports de communication : site internet refondu, qualité du print, mise en place d’un affichage dynamique (écrans et moyen de diffusion)…
  • Des outils de contrôle fiables : Google Analytics pour les sites web et des compteurs de visiteurs pour la fréquentation physique
  • Un droit d’entrée de 500 € pour la régie interrégionale

Puis-je conserver ma régie interne tout en conventionnant avec la régie MONA ?

Bien entendu. Une régie locale est totalement complémentaire à la régie interregionale.

Je n’ai pas de régie, et je n’ai jamais eu d’actions commerciales. Puis-je quand même me lancer dans le projet ?

La MONA a prévu un accompagnement permettant à tout territoire d’évaluer son potentiel publicitaire et de mettre en oeuvre de façon parallèle une régie locale et la régie interrégionale. Je pourrai donc me lancer après cette période d’accompagnement.

Je ne vois que 5000 visiteurs dans mon office de tourisme, puis-je faire quelque chose?

Les gros annonceurs seront très peu intéressés par un faible nombre de visiteurs. Et s’ils le sont, le retour sur investissement sera très faible par rapport au temps passé sur cette action. Aussi, une commercialisation en local est préférable.

Quels éléments dois-je mettre à disposition pour démarrer la régie interrégionale?

Une fiche de renseignement est à compléter au départ du projet. Il s’agit d’indiquer la situation des différents supports de communication de l’office de tourisme : Quantité, audience, fréquentation, informations commerciales actuelles, prix…
Par la suite, un Médiakit sera nécessaire à Médiatourisme pour présenter l’offre.

Je suis en refonte de mon site web, que dois-je prévoir ?

Le cahier des charges de votre site doit prévoir des espaces à commercialiser en home page ou en page intérieure que ce soit pour la régie locale ou la régie interrégionale.
Fiche technique Internet.

J’ai une page de libre sur mon guide pratique. Ai-je intérêt à la confier à la régie MOPA, ou bien continuer avec un annonceur local ?

Etant donné que votre objectif est de vendre, il vous faut multiplier vos chances. Vous pouvez donc confier votre page aux deux entités jusqu’à ce que l’une ou l’autre vende.
Fiche technique Editions

Puis-je refuser un annonceur?

Vous pouvez refuser tout annonceur non conforme à votre politique touristique ou concurrentiel à votre offre de territoire.

Qu’est ce que le CPM ?

Le coût pour mille correspond au coût pour mille contacts publicitaires, quel que soit le média. On parlera de coût pour 1000 visiteurs physiques, de coût pour 1000 éditions, de coût pour mille pages vues…etc.
Par exemple, sur les éditions, si le coût pour mille est de 30 €, lorsque vous avez 10000 éditions, vous pouvez vendre votre publicité en page quadri 300 €.

Quelques exemples

Le projet de régie interrégionale demande un temps de mise en place important tant au niveau de la récupération d’information que de la construction de l’offre ou encore de la recherche d’annonceurs.
Aujourd’hui, des contrats ont été signés et des réalisations concrètes voient le jour sur les supports papier et web.

Supports papier

photo_1.jpgInsertion Futuroscope ou Quai des marques sur les supports papier de différents offices

photo_2.jpg

Publicité générique de médiatourisme pour la vente des espaces commercialisables

Support web

capture_generale_des_deux_offices.jpg

Insertion de la publicité Quai des marques sur les sites de Niort et Mont de Marsan

capture_generale_des_trois_offices.jpg

Insertion de la publicité « J’aime la France » d’Offices de tourisme de France